vendredi 20 mai 2011

Searching for Home

Je vais vraiment pas souvent au ballet. Mais alors vraiment pas. J'y connais rien du tout en danse classique, et encore moins en danse contemporaine. Mais hier ma copine Marika m'a emmenée voir les Grands Ballets Canadiens de Montréal. 
La premièere partie c'était la plus bizarre. Searching front home, du chorégraphe Stéphane Thoss. Très hmm comment dire. Conceptuel. 
De mon oeil de non initiée, j'ai apprécié un bon nombre de mouvements qui semblent être la matérialisation brute de sentiments profonds, hargneux, contradictoires. On n'en retient pas d'envolées, pas de petits sauts tout mignons, seulement ces mouvement saccadés, expressifs, et des ballons qui s'entrechoquent et finissent par s'envoler. 
On se perd dans les mouvements des danseurs, des gestes si étranges qu'ils viennent du fond des entrailles, spontanés comme dans une crise de joie ou crise de nerfs.




Et puis le titre aussi, résonne fort dans mes oreilles, moi qui ne vais pas tarder à (re)changer de pays et chercher une nouvelle maison.. 

La dernière est demain soir, si vous ne savez pas quoi faire, c'est par . Et les premiers tarifs sont à 20$. Une bouchée de pain pour un spectacle si inspirant. 

Psst : Il est cool le reportage hein ? C'est normal c'est ma copine Marika qui l'a fait. 

1 commentaire:

RebeccArmstrong a dit…

Je n'y connais rien non plus mais j'ai vécu une expérience "danse" devant ma télé... J'ai vu Orphée et Eurydice par Pina Bausch. Je suis restée écarquillée toute la durée de l'oeuvre. De vrais instants magiques. Depuis je rêve de voir ce spectacle en vrai. En te lisant ce matin, je suis avec ma fille de 4 ans. Je lui ai montré un extrait d'Orphée de 10mn, elle a tout de suite été prise par les images et les mouvements des danseurs!!

Enregistrer un commentaire

Ayez pas peur, ça mord pas !