mercredi 15 décembre 2010

Yoga

Ouais ouais je vous vois venir. Moi aussi je croyais que le yoga c'était un truc pour filles, pour bobos, voir pire, pour hippies qui maudissent le nucléaire, qui mangent exclusivement bio et si possible biodynamique (où il faut offrir un pissenlit à chaque fois qu'on tue un mouton pour rétablir l'équilibre des éléments naturels) et qui croient qu'être vegan c'est healthy. Ouais, moi aussi j'avais ma dose de préjugés. 

Mais un jour, j'ai répondu distraitement à un des gars de mon labo qui organisait des cours d'introduction de yoga chez une de ses copines qui montaient une petite école à domicile, pour lui donner un coup de pouce.

Trois mois plus tard, j'avais complètement oublié l'affaire et je reçois un email assassin dudit collègue nous menaçant de mort si on daignait sécher la séance qui avait lieu le lendemain à une heure indécente du samedi matin.
Je pensais pas que je pourrais remercier un jour quelqu'un de m'avoir menacée de mort. Et pourtant.
Au bout d'1h de pratique, je suis sortie de là pleine d'une zénitude aussi infinie qu'indescriptible, je suis sentie tellement bien, tellement awaaare of my booody tellement toute relaxée jusqu'au fond de mes muscles les plus insoupçonnés, c'était inouï. De vrai. 
Du coup, j'ai signé pour des cours de yoga à la fac, parce que c'est pas cher, histoire de creuser un peu. Deux séances par semaine. Je suis devenue vite accro.

Depuis, je balaye un mal de dos passager d'un coup de piscine et un coup de yoga. Fini les semaines entières passées à se plaindre **pitain j'ai mal au dooos**. Mais surtout, c'est deux heures par semaines disponibles pour décompresser (non pas que je sois particulièrement compressée)  et pour penser à RIEN, si ce n'est se concentrer pour bien aligner ses orteils avec les rayures du parquet et la raideur de ses oreilles. Délicieux temps de cerveau débranché.

Et ce matin, après une journée de vadrouille avec un ordinateur (3 tonnes), un appareil photo (2 tonnes et demie), un bouquin (500kg), cinq-mille carnets (300kg) trois-cents stylos et un wagon de paquets de mouchoirs dans mon sac (bien 100kg de plus), soit au moins dix-mille tonnes qui vous pèsent sur une épaule et que d'un seul côté, je me suis dit que mes petites séances d'étirement chelou me manquaient grave. Exilée à Paris loin de mon tapis de yoga et de ma prof chérie, voilà qu'en manque, je me mets à faire des moutain pose, downward dog et autres triangle pose le matin au petit dej, en suivant une vidéo youtube sagement posée sur un tabouret.  (Dans l'histoire, j'ai tout appris en anglais et je me sens bien conne de pas connaître les postures en français..)

Bon, tout ça pour dire: laissez tomber vos préjugés, faites du Yoga, vous allez adooorer, c'est trop le meilleur truc de la vie pour être zen dans sa tête et dans son corps. 
Zou zou zou !!

5 commentaires:

David a dit…

ça marche aussi avec un film sur TF1, pour penser à rien du tout et se débrancher le cerveau... Je dis ça...

duodidees a dit…

Oh ça me donnerait (presque) envie d'essayer.. Mais j'ai toujours peur de ne pas réussir à être zen/déconnectée/assez souple pendant plus de 5 min...
Et hum... faut s'habiller comment?

Elle de Duo D'Idées
http://duodidees.wordpress.com/

Nina a dit…

ahaha, non en général les profs sont tellement zen qu'elles approchent de la patience infinie, et c'est assez contagieux. Et pour les fringues, peutimporte ! De préférence un truc qui moule, pour éviter l'effet T-shirt qui tombe quand je mets les pieds en l'air, et confortable parce qu'il faut tirer dans tous les sens..

Monsieur Muscle a dit…

Sinon il y a un autre truc dans la vie top cool genialissime, c'est le sexe..

Estelle a dit…

tu bluffes c'est pas toi sur la photo

Enregistrer un commentaire

Ayez pas peur, ça mord pas !