samedi 28 janvier 2012

Le Dimanche à Bamako

Je suis rentrée lundi de 10 jours de ballade au Mali. Bravant les recommandations du ministère, j'y allais rendre visite à un couple d'amis qui tentent de sauver le monde à Bamako. (Il parait que c'est pas facile facile à faire, d'ailleurs). 

Pendant une semaine, j'ai changé d'identité. Je m'appelais Awa Diarra, et je me suis laissée porter en essayant de décrypter les codes d'un pays tellement différent de mes habitudes. 

Le premier jour, ce fut la découverte de Bamako, guidée par nos deux amis. C'était pas un dimanche, mais on a vu des préparatifs de mariage ! 

Reconnexion avec le bruit, la poussière, les odeurs âpres et l'effervescence des marchés africains. On a pris le temps de grimper sur un bout de colline, malgré la chaleur étouffante et l'absence totale d'indications, pour jeter un coup d'oeil élevé à Bamako. C'est une ville très étendue, pleine d'arbres (donc de précieuse ombre), où les quartiers animés alternent avec des endroits plus calmes. Comme à Tana, des femmes lavent inlassablement du linge sur les bords du Niger, et des hommes réparent n'importe où voitures et motos qui tombent sans cesse en panne. 

Le Grand Marché de Bamako

Un homme qui marche

Bamako vue de haut, dans la brume (ok ok on voit pas grand chose mais bon hein)

Des jolies poussières de fleur
Kaput ! 
Lave-linge

2 commentaires:

RebeccArmstrong a dit…

J'ai hâte de voir d'autres photos de ce séjour.

Naline D. a dit…

Idem !
D'autant plus que vos photos semblent prises avec grand soin.

Enregistrer un commentaire

Ayez pas peur, ça mord pas !