jeudi 10 novembre 2011

Respire





Depuis que je fais du Yoga, j'ai appris, petit-à-petit, à respirer. C'est pas que je respirais pas avant, hein. Mais je respirais pas consciemment. Parce que c'est pas non plus inné. 

Au début je trouvais ça tellement bizarre de s'asseoir et se concentrer uniquement sur sa respiration. Comme une respiration artificielle forcée par un tube d'hôpital. Je manquais de pouffer de rire à chaque fois que la prof sortait une image incongrue pour visualiser l'air qui entre et sort du corps. Genre l'air c'est une petite boule bleue qui se ballade jusqu'aux orteils, mais n'importe quoi ! 

Et petit à petit, j'ai mesuré le pouvoir de la respiration consciente. 
J'ai commencé à respirer un peu le soir avant de dormir. Après un retour à la maison en vélo, lorsque le coeur bat la chamade après l'effort et qu'on sent qu'il va mettre 3 plombes à le calmer, je me mets à faire rentrer et sortir l'air en bougeant mon ventre, et ça le calme. Le dodo vient tout naturellement, et beaucoup plus vite. 

Puis j'ai pris l'habitude de respirer avec le ventre pendant quelques minutes avant un évènement stressant. Cinq ou six minutes de respiration abdominale suffisent à vider la tête, éclipser la panique et la tétanisation que le stress peut déclencher, pour ne garder que son effet moteur. 

En continuant de progresser en yoga, j'ai réalisé qu'on n'était pas obligé de s'allonger ou de s'asseoir pour respirer, mais qu'on pouvait aussi respirer consciemment tout en bougeant. 
Alors je me suis mise à respirer avec le ventre en marchant, en parlant, en travaillant, en faisant la cuisine, sous la douche, dans le bus, dans le métro.. 

Plusieurs fois par jour, l'envie de respirer profondément fait surface à ma conscience, et hop, où que je soit, je mets en branle mon diaphragme et mon abdomen, la machine à respiration profonde. 
C'est devenu quasiment un réflexe dès que je me sens envahie par le stress. Et c'est tellement efficace pour tout calmer, tout effacer, tout recentrer. 

Et depuis la rentrée, j'ai trouvé un petit cours de yoga juste à côté de chez moi, même pas cher, dans un petit appartement, complètement axé sur la respiration et la détente mentale. J'apprends quelques techniques de respiration un peu plus poussées, et j'espère bientôt être capable de les mettre en oeuvre dans mon quotidien. 

Franchement, je comprends pas pourquoi on met pas ça au programme obligatoire à l'école. Savoir respirer, c'est essentiel pour l'équilibre intérieur, et on oublie pourtant si facilement...

1 commentaire:

RebeccArmstrong a dit…

Je suis devenue une pro de la respiration abdominale pendant ma première grossesse. C'est vrai que l'effet est immédiat et bénéfique: détente, soulagement, apaisement

Enregistrer un commentaire

Ayez pas peur, ça mord pas !