dimanche 25 juillet 2010

Ma Ptite Boule


Tout à commencé à Noël dernier.
C'est noël, je vous situe l'affaire. J'ai pris l'avion 2jrs après la fin des exams, c'est à dire après environ deux semaines où les pâtes au pistou étaient ma seule alimentation (et du même pas du pistou maison, c'est dire).

Peu après être arrive, en me balladant à Aix où j'avais été voir un pote (non, je vais pas à Aix si j'ai pas une bonne raison obligatoire pour y aller), je rentre le nez en l'air dans une petite boutique qui ressemblait pas aux autres boutiques aixoises aseptisés vues, revues et survues partout ailleurs en France, en me disant que je pourrais trouver une petite amuserie pour ma soeur ou ma cousine.

Et là, je la vois, elle m'appelle, elle me parle avec ses petites mains, elle me dit "Nina, emporte moi, je suis faite pour toi, oui oui, emmène moi.."
Alors j'ai du mal à résister, ça se comprend, tant de charme et de tendresse.. J'hésite un peu, parce que bon, c'est Noel et il faudrait penser à faire des cadeaux aux autres plutôt qu'à penser qu'à soi. Mais j'ai beau chercher, je vois pas. Je vois pas à qui je pourrai l'offrir cette petite boule radieuse, à part à moi.
(Oui, le narcissisme et l'égocentricité est aussi une de mes grandes qualités).





Donc je repars avec, un peu hésitante, claudiquante, comme si j'avais laissé un truc s'infiltrer en moi..

Mais depuis, ma boule et moi, on se quitte jamais. Elle se ballade sur mon doigt à longeur de journée (le quatrième de la main droite, c'est clairement son spot préféré). Elle a même passé l'hiver dans des gros moufles bien au chaud. On se fait des sorties, on va au ciné, on se regarde mutuellement d'un oeil complice en tapant sur le clavier. On se joue de la grattoune de temps en temps, on se secoue et ça fait des bulles.


J'ai bien essayé de la détrôner avec d'autres breloques, mais rien à faire, elle revient toujours à sa place, comme si elle sans moi, moi sans elle, on existait pas.

Maboule quoi.

1 commentaire:

Felix a dit…

interessant, javais pas remarque ca. ce soir, tu me montres ton doight et ta boulle!

Enregistrer un commentaire

Ayez pas peur, ça mord pas !